PINASSE CAFÉ

BRONZER BIO : MODE D’EMPLOI

 

Les dermatologues sont formels : le soleil n’est pas notre ami. Il est le facteur de vieillissement numéro un. Il faut entièrement repenser le rapport à notre corps.

 

Et si le corps était comme un potager ou un lopin de terre ? S’il réclamait d’être mis  en jachère ? Alors on met la pédale douce, on passe au bronzage bio et on laisse nos cellules se régénérer.

Pour le bronzage comme pour le sol rien de tel que l’assolement triennal. Quezako ? Cette année choisissez d’exposer au soleil les seins, les fesses, le nombril et les pieds par exemple. Appliquez-y une crème solaire bio. Pour le reste, recouvrez la jambe gauche et la moitié du tronc d’épluchures de carottes. Le choix de l’économe est important. Les lamelles doivent être suffisamment épaisses pour permettre une bonne pénétration du carotène qui favorisera le bronzage pour l’an prochain. Vous pouvez appliquer en alternance des épluchures de concombre pour hydrater la peau. Enfin recouvrez la jambe droite et l’autre moitié du tronc d’une couche de vase de la Lugue de 3 cm d’épaisseur. Vous aurez une peau de bébé. Le must, croquer des carottes et les concombres bio pendant votre séance de bronzette. Attention, placez vous suffisamment loin de la mer pour ne pas être surpris par la marée. Quand vous quittez la plage n’oubliez pas de récupérer vos épluchures pour le compost. 

Simple et efficace, vous pouvez aussi opter pour le maillot à trous en plastic recyclé commercialisé par la marque Bionheur ; il se commande uniquement sur internet. Vous dessinez vous-même votre maillot sur le site et décidez de l’emplacement des trous en fonction des zones à bronzer et de celui des poches intérieures respirantes destinées à recueillir les épluchures et la vase. Pour les fashion-victims cette année rien n’est plus tendance que le bronzage du camionneur et l’an prochain le zébré sera de mise. Évidemment toute la difficulté est de mémoriser d’une année sur l’autre quelles zones ont été bronzées, carottées ou envasées afin d’alterner selon le principe de l’assolement triennal. 

Le bronzage doit donc être planifié sur trois ans. Téléchargez l’appli Biobulle qui permet d’optimiser le cycle de bronzage en intégrant l’incidence des marées et de la lune.